Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 Dec

Les maladies des rosiers

Publié par Lucien Brain  - Catégories :  #Aide à la culture des rosiers

Cet article est reposté depuis lejardindesroses.over-blog.com.

Les maladies des rosiers
Les maladies des rosiers

LES MALADIES DES ROSIERS

 

 

Le rosier est surement l’un des plus beaux arbustes à fleurs mais sans doute aussi l’un des plus sensibles aux maladies.

Fragile, peut-être, mais pas indomptable !

Des soins réguliers et souvent naturels permettent d’éradiquer ou de prévenir de nombreuses maladies et parasites chez le rosier.

Les pucerons,

grands amateurs de sève, adorent les jeunes pousses et bourgeons des rosiers, qu'ils assaillent généralement au printemps.

En préventif, au printemps, arrosez à 3 reprises espacées de 2 semaines vos rosiers au pied avec une solution de purin d'orties.

En curatif, vous pouvez pulvériser de l'eau savonneuse ou du purin de fougère sur le feuillage, le soir. Si l'attaque est limitée. 

vous pouvez essayer la lutte biologique à l'aide de coccinelles En consommant les larves de pucerons, la coccinelle participe naturellement à la lutte contre les pucerons. Cette méthode est de plus en plus utilisée par les professionnels des espaces verts et elle est 100% bio.

Lutte biologique attirer les auxiliaires ( syrphes, chrysopes, coccinelles) en semant des fleurs mellifères telles que phacelie, bourrache ......

 

Le purin d’orties ou de fougères 

C’est un excellent moyen de lutter contre les pucerons de manière 100% bio.
 

La recette du purin d’orties est à la fois une recette traditionnelle mais qui n’a jamais été autant au goût du jour grâce à son côté bio et totalement naturel.

L’utilisation de produits 100% naturels au jardin est un gage de succès pour traiter vos plantes ou pour en faire de l’engrais tout en protégeant la planète.

On peut aussi noter que le purin d’ortie ne coûte pas cher car il suffit juste de posséder un pulvérisateur.

La recette du purin d’orties est très simple :

  • Arracher les orties :
    Mettez-les dans un bac ou dans un seau (évitez absolument un bac en métal)
    .
  • Mélanger avec de l’eau :
    Il faut respecter les doses suivantes.
    Engrais => 1 kg d’orties pour 10L d’eau
    Répulsif => 1 kg d’orties pour 20L d’eau
    .
  • Laisser macérer : 1 à 2 semaines en remuant tous les deux jours environ
    .
  • Filtrer la solution de purin d’orties :
    Il ne faut récupérer que le mélange et se débarrasser des résidus d’orties (épandez les sur le compost)
    .
  • Utilisation du purin d’orties en tant que répulsif :
    Pulvérisez sur les plantes avec un pulvérisateur pour l’utiliser contre les parasites
    .

L'eau savonneuse

 

A base de savon noir ou savon de Marseille, fondu dans de l’eau et vaporisé sur la plante, le savon empêche les pucerons d’adhérer aux feuilles.
On fait ainsi fondre 150 gr de savon rapè et 1 cs d’huile dans 1 litre d’eau que l’on pulvérise ensuite sur les plantes.

 

 

Rouille du rosier

Rouille du rosier

La rouille du rosier :

C’est le champignon le plus courant chez le rosier.

Il prend la forme de pustules de couleur orange/rouille sous les feuilles donnant des petites auréoles jaune-rouge/brunâtre sur le dessus de la feuille

Des produits de traitement efficaces souvent vendus contre les maladies des rosiers peuvent être utilisés sur l’ensemble des végétaux.

  • Il s’agit d’un fongicide qui s’utilise aussi bien en préventif qu’en curatif.
  • Dès l’apparition des premiers signes, il est impératif de supprimer toutes les feuilles touchées et de les brûler.
  • Taillez bien vos rosier et laissez leur de l’espace pour laisser respirer le feuillage

 

 

La chlorose du rosier

C’est un des problèmes majeurs qui touche le rosier et qui se traduit par un jaunissement des feuilles, consécutif à une décoloration du feuillage.

La chlorose du rosier est lié au sol, souvent trop pauvre, lourd et calcaire qui empêche à l’arbuste de puiser dans la terre le fer dont il a besoin.

les signes extérieurs sont donc bien visibles et le traitement assez facile à mettre en place.

Chaque hiver, enfouissez du fumier de cheval dans le sol. Si la maladie est là, il existe des traitement anti chlorose vendu dans le commerce qui permettent au rosier d’assimiler le fer dont il a besoin

oidium

oidium

Oïdium et rosier

Également appelé maladie du blanc, l’oïdium est un champignon qui prend la forme d’un feutre blanc formant une fine pellicule sur les feuilles et sur les tiges.

Il se développe particulièrement lorsque les conditions climatiques sont chaudes et humides

Les mois les plus propices à on développement sont les mois d’avril- mai lorsque les températures remontent et que l’humidité des mois de mars/avril est encore très présente.

On le retrouve également au début de l’automne, lorsque les nuits se rallongent et l’humidité stagne de nouveau.

  • Aérez bien vos rosiers afin d’éviter que l’humidité ne stagne.
  • L’oïdium se propage lorsque les rosiers sont trop serrées entre eux et/ou que le feuillage ne respire pas…
  • Supprimez immédiatement les parties touchées.
  • Brûlez les feuilles et les parties infestées de la plante.
  • Évitez les arrosages excessifs.
  • Pulvérisez éventuellement un fongicide
  • Le lait. Mélangez 1/2 litre de lait à 4,5 litres d’eau (total 5L) et pulvérisez toutes les semaines jusqu’à disparition totale !

 

Taches noires ou Marsonia du rosier

Taches noires ou Marsonia du rosier

Taches noires sur feuilles de rosier, la marsonia

Lorsque votre rosier présente des tâches noires sur ses feuilles, c’est sans doute qu’il est atteint de la maladie des taches noires, la Marsonia.

Les feuilles jaunissent et des points noirs puis des taches apparaissent sur tout le feuillage.

Comme la plupart des champignon, la chaleur conjuguée à l’humidité favorise son développement.

  • Dès l’apparition de la maladie, supprimez et éliminez toutes les parties atteintes
  • La maladie peut rester d’une année sur l’autre si tout ne disparaît pas
  • Nettoyez également tous vos outils de taille (sécateur, coupe-branche, etc…) utilisés sur votre rosier malade
  • N’arrosez pas le feuillage
  • Pulvérisez du purin d’orties ou de prêle
  • Pulvérisez également de la bouillie bordelaise en préventif dès le bourgeonnement puis renouvelez lorsque chaleur et humidité réapparaissent

Notons qu’il existe aujourd’hui des variétés de rosiers résistantes au Marsonia.

Commenter cet article

Archives

À propos

Blog sur mes passions: les roses, les abeilles et la nature