Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AJP

Le purin de fougère

Le purin de fougère est efficace pour lutter contre les pucerons verts et noirs, comme l'ont démontré de récentes études citoyennes.

Découvrons comment préparer ce purin et bien l'utiliser, ainsi que d'autres utilisations de la fougère.

 

Le purin de fougère

 

Les décoctions, infusions, macérations, purins de plantes et cie n'ont pas fini de nous démontrer la palette de leurs compétences. C'est le cas du purin de fougère aigle. On savait le savon noir déjà très efficace pour venir à bout des attaques de pucerons, mais cette décoction-ci en utilisation complémentaire ou en usage unique fait également des miracles. Elle demeure même encore plus économique que le savon noir puisqu'il n'y a rien à acheter !
C'est en 2008 que l'expérimentation du purin de fougère, partagée entre quelques jardiniers amateurs, le centre d'écologie Terre Vivante (à l'initiative du projet) et le centre botanique de Lyon, a eu lieu. Un même purin sur plusieurs types de pucerons et plusieurs types de plantes a été mis à l'essai. Les résultats sont sans discussion puisque toutes les applications ont été jugées efficaces jusqu'à un maximum de 7 jours après la pulvérisation, bien que certaines attaques plus importantes aient nécessité un deuxième passage.

Marche à suivre - préparation du purin

La fougère aigle n'est autre que la fougère commune poussant par tapis ardents dans nos sous-bois. Envahissante grâce à ses rhizomes noirs, fibreux et rampants, elle est même considérée comme gênante dans la gestion des forêts. C'est donc là qu'elle peut être prélevée sans nuire à la faune en place.

Ensuite, tout se déroule comme la confection d'un purin d'ortie. A raison de 1 kg de feuilles pour 10 litres d'eau de pluie. La macération doit se faire dans un récipient couvert et au frais en prenant soin de remuer une fois par jour pendant la dizaine de jours que dure l'infusion.

Le purin de fougère

C'est prêt !

Après filtration, on profite alors de 10 litres de potion magique anti-pucerons à conserver dans des conditions identiques à la macération. Soit, une quantité plus que nécessaire ! Le purin de fougères peut être utilisé en dilution à 10% dans de l'eau de pluie et vaporisé localement en cas d'attaque sur les végétaux d'ornements, le potager et les fruitiers. Presque toutes les plantes sont concernées, car les pucerons verts comme les pucerons noirs ont été testés et ne s'en sont pas relevés. Si une pulvérisation unique ne vient pas à bout de la colonie, un complément de savon noir dilué à 15g/ l peut alors être envisagé, aussi bien qu'un deuxième passage de purin...

Bon à savoir : le purin de fougère est également un activateur de compost.

Autres utilisations de la fougère

La fougère aigle est également réputée comme étant un excellent paillage d'hiver, qui plus est anti-fongique, surtout lorsque les feuilles jaunissantes sont ramassées à l'automne. En été ce paillage resté en place, attire et empoisonne les limaces, car en se fermentant il dégage du formaldéhyde, nocif à ces dernières. Enfin une fois ensevelie, la fougère aigle favorise l'enracinement des prochaines récoltes... Bref, un CV bien chargé en compétences pour une simple fille des sous-bois... Et surtout un purin de plus pour des problèmes en moins !

 

Le purin de fougère

Purin de fougère contre pucerons : le test magazine Les 4 Saisons du jardin bio 

Pour lutter contre les pucerons, avez-vous déjà entendu parler du purin de fougère ? En partenariat avec le jardin botanique de Lyon, le magazine Les 4 saisons du jardin bio a proposé une expérience à ses abonnés pour vérifier l'efficacité de cette préparation naturelle.

Avant le traitement, la prévention

C’était au printemps dernier : des plants de thym, que je souhaitais planter au potager, attendaient sagement dans la serre, posés à même le sable. Mauvaise surprise : les racines étaient couvertes de pucerons. Autour, une noria de fourmis... Ce genre de désagrément n’est pas rare au jardin. Dans certains cas, les attaques de pucerons peuvent avoir des conséquences redoutables, notamment sur les arbres fruitiers. Ces dégâts peuvent être maîtrisés, à condition de prendre le problème par le bon bout ! Celui de la prévention. La présence de fleurs, d’arbres et d’arbustes, notamment aux abords du jardin, est impérative pour nourrir et abriter coccinelles, syrphes et autres insectes auxiliaires, dont l’insatiable appétit limitera considérablement les populations de pucerons.

En cas d’infestation, que faire ? 

Le pyrèthre, dont l’action atteint indifféremment tous les insectes, ne doit être utilisé qu’en dernier recours. Dans de nombreux cas, le savon noir a fait ses preuves. Mais quid de l’efficacité des préparations à base de plantes (1) ? Parmi celles-ci, la fougère aigle est réputée pour son action anti-puceron. C’est ce que nous avons voulu vérifier en proposant aux abonnés du magazine Les 4 Saisons du jardin bio de tester le purin de fougère dans leur jardin, en partenariat avec le Jardin botanique de Lyon. 

L'expérience

Protocole

Une trentaine de lecteurs a participé à cette expérimentation, dont une dizaine qui a pu aller au bout de la démarche et nous a fait part de ses résultats. Pour faciliter la comparaison des résultats, tous les participants ont utilisé le même purin, fourni par Jean-Claude Chevalard, “orticien” (producteur d’extraits fermentés). La préconisation était de pulvériser le purin de fougère dilué à 10 % (dans de l’eau non traitée) dès la présence d’une pullulation de pucerons, et d’observer les résultats à 1, 3 et 7 jours. Les plantes les plus attaquées ? Au jardin d’ornement, les rosiers. Plus rarement, géraniumsseringats(Philadelphus), cotoneasters. Au potager : chouxharicotsfèves... Et au verger :cerisierspommiers et pruniers

Le purin de fougère
Le purin de fougère

Résultats

Le purin de fougère a démontré une réelle efficacité, observable dans la plupart des cas au bout de 3 à 7 jours, quels que soient les pucerons traités (la plupart du temps, pucerons noirs ou pucerons verts). Certains jardiniers ont cependant noté qu’il leur avait fallu plusieurstraitements, à une semaine d’intervalle. Quelques expérimentateurs ont également utilisé le savon noir en complément, avec succès : un traitement à répéter à chaque apparition des colonies de pucerons. 

Quant au jardin botanique de Lyon, il a également conclu à l’efficacité du traitement, « de l’ordre de 85 %, aussi bien sur puceron vert que noir », selon Noël Poyet, responsable du jardin. « Nous avons effectué une application avec du purin de fougère fin février sur différents petits foyers de pucerons présents dans nos serres chaudes » explique-t-il.  « Trois plantes étaient infectées : Calliandra et Hedychium horsfieldii(pucerons noirs) et Calanthe aurea (pucerons verts). La grande difficulté pour apprécier l’état de mortalité réside dans le fait que les parasitesrestent sur le végétal, alors qu’avec un produit classique, ils se détachent, ce qui donne un indice pratiquement immédiat sur l’efficacité du traitement. D’après nos observations, nous avons situé le temps de réponse entre 5 et 10 jours à partir de la pulvérisation. » 

Le purin de fougère

Qualité de la recette 

La réussite de ce purin tient à la qualité de sa fabrication. Fabriquez-le vous-même, en suivant ces quelques indications et en utilisant de préférence la fougère aigle, que l’on trouve en forêt. Le purin se prépare selon les mêmes règles que le purin d’ortie : 1 kg de feuilles dans 10 litres d’eau, mis à fermenter durant une dizaine de jours. Veillez à remuer une fois par jour environ. Filtrez pour conserver dans un bidon, au frais et à l’obscurité. 

Enfin, voici quelques points à retenir pour garantir une bonne efficacité du traitement :  

  • observez la présence ou non d’insectes auxiliaires (coccinelles, chrysopes…) avant d’intervenir
  • utilisez impérativement de l’eau de pluie lors de la préparation de la pulvérisation
  • traitez localement, là où les pucerons pullulent
  • observez attentivement ce qui se passe les jours qui suivent
  • n’hésitez pas à renouveler le traitement si nécessaire

 

Le purin de fougère

 

Préparer le purin de fougère

 

Obtenus par macération, les purins de plantes ont des actions fertilisantes, insecticides et fongicides selon leur degré de macération. Il en est ainsi du purin fabriqué à partir des feuilles de fougère sauvage.

Le purin de fougère

couteau
filets
grand bac en bois
filtre

Conseil :
Le purin de fougère sera encore meilleur si vous utilisez de l’eau de pluie à la place de l’eau de ville, souvent trop chargée en calcaire actif.

Bon à savoir :
Pour que les filets remplis de feuilles de fougère descendent directement au fond du bac et ne flottent pas, placez un caillou à l’intérieur.

Le purin de fougère

Récolter les feuilles de fougère

La fougère à utiliser est celle qui pousse dans les landes ou les sous-bois. Elle porte de grandes feuilles. Récoltez-les avec un couteau lorsqu’elles sont encore bien vertes. N’essayez pas de les arracher à la main, car les frondes sont très coupantes.

Placer les feuilles dans un filet

Coupez-les ensuite en plusieurs morceaux et mettez-les dans un ou plusieurs filets. Cela vous permettra de les récupérer facilement par la suite. Utilisez des filets à agrumes ou éventuellement à pommes de terre, s’ils sont à mailles fines.

Le purin de fougère

Laisser macérer dans l'eau

Plongez ces filets dans un grand bac, de préférence en bois, rempli d’eau, et laissez macérer ainsi de 2 à 3 semaines. Evitez de placer le bac à proximité de votre habitation, car l’odeur qui s’en dégage est forte et peu agréable !

Utiliser la préparation pure en vaporisation

 

Filtrez le purin obtenu pour enlever les impuretés. Cette préparation s’utilise pure, en pulvérisation, pour lutter contre les maladies cryptogamiques (oïdium, rouille) ou dilué à 10 % comme insecticide, notamment contre les pucerons.

Le purin de fougère

 

Bibliographie :

http://www.gerbeaud.com/jardin/jardinage_naturel/purin-fougere-pucerons.php

http://www.gerbeaud.com/jardin/jardinage_naturel/purin-fougere-pucerons,1187.html

http://www.terrevivante.org/420-purins-et-decoctions-quelles-plantes-pour-quels-usages-.htm

Le purin de fougère
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article