Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
02 Jun

Camille Bernardin ( le rosier )

Publié par André-Joël  - Catégories :  #Gautreau Victor, #Brie comte Robert, #Rosiers buissons, #rosier rouge, #hybride remontant, #ex les roses de l'hay, #post de Seine et Marne

Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste

Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste

 

Début d'une série de post consacré à la période d'or de la rose en Seine et Marne, 

je passerai en revue chaque obtenteur de la région, ses obtentions et l'environnement 

à cet époque .

 

Aujourd'hui ce premier post est consacré a une création de Victor Etienne Gautreau dit

Gautreau pére, ( 1815-1887 ) rosiériste-obtenteur à Brie Comte Robert ( Seine et Marne )

Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste
Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste
Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste

Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste

Hybride remontant, issu de la variété Maurice Bernardin (1861), fleur opulente de 10 à 11 cm de diamètre, pleine, bien faite, rouge vif à pétales liserés de blanc, très-odorant. Primée à Brie-Comte-Robert  elle se classera parmi les 15 roses les plus parfumées de son époque. En 1880 le Journal des roses lui consacra une de ses pages en gravure coloriée, puis une seconde gravure parue en 1903 sur Le Livre d’Or des Roses .Cette variété brilla surtout en Belgique et en Angleterre où la Société National des Roses lui décerna sa médaille d’or, distinction annuelle (1877?) décernée à la rose hybride remontant la plus fréquemment exposée à Brockam

photo Pepiniere Loubert
photo Pepiniere Loubert

photo Pepiniere Loubert

article de " Béclot " dans le journal des roses n° 09 de 1880

 

Rose Camille Bernardin 


La première exposition spéciale de roses de Brie-Comtc-Robert a eu lieu les dimanche et lundi  09 et 10 juillet 1865, il y a donc déjà quinze années. Soixante-trois mille cinq cents fleurs de nos belles roses figuraient à cette première fête en l'honneur de la reine des fleurs, qui fut organisée d'une manière aussi gracieuse que splendide par M. Camille Bernardin, aujourd'hui rédacteur en chef du Journal des Roses 
Le jury chargé d'attribuer aux rosiéristes exposants les belles médailles mises à sa disposition se composait de : M. Charles Baltet, horticulteur à Troyes, président, et de MM. Guillot père, rosiériste à Lyon, Saffray amateur à Rouan, Eugène Verdier et Levêque fils, rosiéristes à Paris, Dupuy-Jamain, horticulteur à Paris, et Desfossés-Thuillier, horticulteur à Orléans. 
C'est à l'autorité de ces juges très compétents que furent présentées deux roses de semis non encore livrées au commerce. L'une de ces obtentions, due à M. Gautreau, rosiériste à Brie, a été reconnue très méritante, et, sur la demande du jury, ratifiée par l'obtenteur, cette nouvelle reine des fleurs a été nommée Camille Bernardin, afin d'honorer le fondateur des fêtes des roses de Brie Comte-Robcrt et ses environs. 
Comme sanction du mérite de cette nouvelle rose, le jury décerna à son obtenteur 
la belle médaille en vermeil offerte par le Cercle de Brie-Comte-Robert.

Au banquet offert à MM. les jurés, le baptême de cette nouvelle reine des fleurs fut consacré par un toast du président du jury ci dans un autre toast porté par M. Roblin, aujourd'hui maire de Brie-Comte-Robert, à M. Camille Bernardin, l'organisateur de la fète des Roses de Brie. Cette nouvelle et belle rose fit son entrée dans le commerce horticole le 1" novembre 1865 avec la description suivante qu'en fit alors son obtenteur : arbuste très vigoureux à rameaux vert foncé feuilles composées de cinq folioles vert clair, fleurs grandes de 10 à 11 centimètres de diamètre, pleines, bien faite, beau coloris, rouge vif nouveau, liseré blanc, très-odorant. La rose Camille Bernardin, dont nous donnons la gravure coloriée à nos lecteurs, s'est répandue très-vite dans le monde horticole de toutes les nations, et a de prime abord pris une place d'honneur dans toutes les collections de roses françaises et étrangères. Elle a du reste, toujours conservé son rang honorable; nous en trouvons la preuve certaine et positive dans les derniers plébiscites des roses anglais, français et allemands, qui considèrent cette rose comme très-belle et qui figure toujours avec avantage dans les expositions de roses françaises et étrangères. 


BÉCLOT

gravure du Journal des Roses 09 de 1880

gravure du Journal des Roses 09 de 1880

Dans une déclaration à l’exposition de roses à Troyes en 1887 Camille Bernardin, alors maire de Brie-Comte-Robert et conseiller général, mentionna que le meilleur classement national de la rose qui porte son nom fut une 21 éme place en France et une 6 éme place en Angleterre. En 1895 The Journal of Horticulture lui octroie encore un 25 éme rang pour la période 1886-1894. Jusqu’à la fin du 19 éme siècle elle restera en Angleterre l’une des rares anciennes toujours présentes aux expositions organisées par The National Roses Society,  Un niveau très honorable compte tenu des milliers de variétés alors en concurrence dans la catégorie des hybrides perpétuels.L’atout supplémentaire de la variété Camille Bernardin fut son parfum. En 1898, dans le Journal des roses, un classement des vingt-cinq roses les plus parfumées la positionne au douzième rang

Le Livre d'Or des Roses 1903

Le Livre d'Or des Roses 1903

Sur sa fiche d’identité 1902 de la roseraie de L’Haÿ-les-Roses est mentionnée une variété de création postérieure considérée comme synonyme, Madame Baulot (Lévêque 1885), dont la nouveauté ne sera donc pas prise en compte.

Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste

Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste

 
Fiche variétale : Camille Bernardin
 
Variété horticole 
 
Description générique
 
 
Identifiant :
 
 
Nom :
Camille Nernardin
 
Date de création de la fiche 
27 02 2006
 
Dernière mise à jour :
01 06 2018 ajp
 
Date de validation :
 
 
Variété cultivée :
non pas actuellement mais 3 pieds arrachés en 2013 et 2014
 
Couleur dominante :
rouge
 
Couleur secondaire :
blanc
 
Répartition de la couleur :
panaché
 
Catégorie :
buisson
 
Développement :
hauteur 1 m 20
 
Parfum :
oui
 
Remontance :
oui
 
Floribondité :
fleurs doubles
 
Synonyme :
 
 
Collection noyau :
non
 
Critères horticoles 
 
 
Race :
hybride remontant
 
Obtenteur :
Gautreau Victor
 
Nationalité :
France
 
Année  commercialisation :
1865
 
Nom du père :
 
 
 
Nom de la mère :
 
Récompenses :
 
 
 
 

 

 

Bibliographie :

https://collections-roseraie.valdemarne.fr

Le Livre d'Or des Roses" by Paul Hariot, 1903

le journal des roses n° 09 de 1880

http://roses.shoutwiki.com/wiki/Camille_Bernardin

http://www.pepiniere-rosesloubert.com/catalogue,3/camille-bernardin,992585.html

http://www.helpmefind.com/rose/l.php?l=2.19617

 

 

Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste
Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste
Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste

Camille Bernardin Foto Andrea Moro, Università di Trieste

 

 

Disponible pépinière roses Loubert 

Commenter cet article

Archives

À propos

Blog sur mes passions: les roses, les abeilles et la nature