Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 Feb

Mistress Paul

Publié par André-Joël  - Catégories :  #la rose du jour du Chemin, #Les roses de l'Haÿ, #Rose Bourbon, #rosier grimpant, #Rosier rose

photo Stéphane Barth
photo Stéphane Barth
photo Stéphane Barth
photo Stéphane Barth

photo Stéphane Barth

 

La rose du jour du Chemin nous fait découvrir aujourd'hui un rosier Bourbon obtenu par le britannique Georges Paul en 1891 d'un semis de Mme Isaac Pereire.

 

GRAVURE  The Garden an illustrated weekly journal vol 38 12 1890

GRAVURE The Garden an illustrated weekly journal vol 38 12 1890

 

Traduction Google de l'article paru en 1890 dans le volume 38 de la  revue The Garden an illustrated weekly journal of gardening in all its branches page 484

 

Rose Mme Paul.


Avec la culture immensément accrue de roses parfumées au thé, il semblait à un moment donné qu'il était improbable que les Bourbons soient complètement perdus de vue, en dépit de leurs qualités de vigueur, de robustesse et de floraison continue. En 1880, cependant, M. Margottin a envoyé une rose Bourbon qui a attiré l’attention du public en raison de son immense vigueur, de son caractère très libre et perpétuel et de la grande taille de ses fleurs, mais il est malheureusement devenu évident, lors de procès prolongés, que les fleurs étaient constitutionnellement grossiers et peu intéressants en couleur, et Mme. Isaac Pereire, comme on l'appelait la rose en question, risquait d'être bientôt abandonné. Cependant, M. George Paul, des Old Nurseries, Cheshunt, s'est dit préoccupé, depuis quelques années, en cultivant les rosiers, d’obtenir des variétés à la vigueur accrue et au caractère plus authentique et perpétuel, que la vigueur et la liberté de Mme. On pourrait utiliser Isaac Pereire, malgré le manque de qualité des fleurs; la modification de la fleur étant probablement plus facile à effectuer que celle du caractère de la plante. M. George Paul s’est donc mis au travail pour élever des plants de Mme. Isaac Pereire dans l’espoir d’obtenir des variétés qui conserveraient la splendeur des habitudes et la constitution de leur parent, tout en possédant des fleurs de plus grand raffinement et une plus belle couleur.
Cet espoir a été pleinement réalisé dans le beau semis, dont la plaque d'accompagnement donne un excellent portrait - plutôt plein de couleurs, mais montrant à tous les égards à admirer le caractère de la variété - et dont l'opinion de l'éleveur est assez clairement indiquée par le fait qu'il lui ait donné un nom que tous les rosaires, à savoir celui de Mme Paul, tenaient à la plus haute estime. La plante conserve le port vigoureux et le beau feuillage du parent de la graine ainsi que son caractère parfaitement perpétuel, de sorte qu’elle constituera un ajout précieux au nombre de roses qu’il est souhaitable de cultiver comme standard; mais, en plus de ces bons points, il produit des fleurs d'une grande beauté et d'une netteté exceptionnelle. Les magnifiques pétales de garde qui, pour la finesse du contour, la taille et la substance ne sont pas surpassées, confèrent à la fleur un caractère très distingué, tandis que leur couleur blanche perlée, parfois envahie par une douce teinte pêche, est très agréable.
Il ne fait aucun doute que les exposants trouveront un ajout précieux à Mme Paul, qui a reçu le prix le plus élevé possible, à savoir la médaille d'or de la National Rose Society, lors de l'exposition métropolitaine de la société au Crystal Palace en juillet dernier. Mais son intérêt pour l'exposition n'est pas le point le plus important à prendre en compte dans l'estimation d'une nouvelle rose, et il est bien plus satisfaisant de pouvoir dire qu'il est bien certain que Mme Paul sera la bienvenue dans tous les jardins en raison de la possession de toutes les qualités importantes.
Ce n’est pas que l’on veuille suggérer ou maintenir l’ancienne superstition selon laquelle une exposition de rose est nécessairement indésirable pour le cultivateur général; au contraire, comme on l'a si souvent insisté, nombre des roses les plus fréquemment exposées sont également parmi les meilleures pour produire une exposition brillante dans le jardin. Il n'en reste pas moins que beaucoup de roses à faible croissance ou de constitution délicate produisent néanmoins des fleurs très parfaites et sont donc toujours cultivées par les exposants, bien que ces variétés aient peu de valeur pour le cultivateur non exposant. Aucune telle Rose, cependant, n'est Mme Paul; belles les fleurs sont excessivement, et souvent elles seront exposées; mais c’est parce qu’elles sont produites à profusion et continuellement sur une plante robuste et vigoureuse qui est toujours vêtue d’un magnifique feuillage vert foncé et brillant, que la célèbre entreprise Cheshunt doit être félicitée spécialement pour son dernier ajout à notre liste de plus en plus longue Roses anglais de premier ordre. —T. W. Girdlestone.


 

Gravure parue dans roses for english gardens 1902 by Gertrude Jekyll and Edward Mawley P 128

Gravure parue dans roses for english gardens 1902 by Gertrude Jekyll and Edward Mawley P 128

 
 
 
Fiche variétale : Mistress Paul ou Mrs Paul
 
 
Variété horticole ancienne
 
 
Description générique
 
Identifiant :
 
Nom :
Mistress Paul ou Mrs Paul
Date de création de la fiche 
27 02 2006
Dernière mise à jour :
127 02 2019 ajp
Date de validation :
 
Variété cultivée :
oui 6 pieds dont 3
1 PY6, 125E A2 et 125K A2
Couleur dominante :
rose
Couleur secondaire :
 
Répartition de la couleur :
 
Catégorie :
grimpant
Développement :
moyen
Parfum :
 
Remontance :
continue
Floribondité :
moyenne
Synonyme :
 
Divers :
 
Critères horticoles 
 
Race :
Bourbon
Obtenteur :
Georges Paul
Nationalité :
Royaume Uni
Année  commercialisation :
1891
Origines :
semis de Mme Isaac Pereire Garçon 1881
 
Récompenses :
Baptème :
 
 
 
 
 
photo E. Bouret ( Ami Roses )
photo E. Bouret ( Ami Roses )
photo E. Bouret ( Ami Roses )

photo E. Bouret ( Ami Roses )

 

 

Bibliographie ;

 

https://collections-roseraie.valdemarne.fr

http://www.helpmefind.com

https://www.davidaustinroses.com

 

 

 

photo Didier Petit

photo Didier Petit

Commenter cet article

Candice 23/02/2019 13:53

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

André-Joël 24/02/2019 09:03

merci et bienvenue

Archives

À propos

Blog sur mes passions: les roses, les abeilles et la nature